prière

Prière au Dieu de la vie

En temps de confinement,

Seigneur Dieu, maître de l’univers,

toi qui tiens toutes choses dans tes mains, nos désirs et nos destins,

toi qui toujours prends soin de tes enfants, nous nous tournons vers toi.

Vois notre inquiétude et notre monde en désarroi.

Vois notre sentiment d’impuissance face à cette épidémie, œuvre de mort, qui apporte tant de souffrances et de malheurs.

Parce que nous croyons en toi, nous te demandons de rendre la santé aux personnes touchées par la maladie et la sérénité dans les lieux où elle s’est propagée.

Nous te confions toutes les victimes, les personnes décédées. Accueille-les dans ta maison. Puissions-nous apporter paix et réconfort à leurs familles endeuillées.

Nous te confions les personnels hospitaliers, aides-soignantes, infirmières et médecins, qui se donnent sans compter et qui font œuvrent de vie. Donne-leur le courage et la force de résister.

Nous te confions aussi les chercheurs qui se démènent pour trouver de quoi soigner, de quoi guérir. Inspire-les, éclaire-les dans leurs recherches afin qu’ils trouvent des solutions efficaces, surtout dans les pays les plus pauvres.

Bénis, Seigneur, les hommes et les femmes qui consacrent leur vie au service du prochain, apportant à tous : secours, soins et protection.

Nous te confions chacun et chacune d’entre nous, particulièrement les plus fragiles, car nous savons que tu es notre refuge et notre bouclier. Nous te demandons de prendre soin de nos corps et de nos esprits afin de mieux supporter l’épreuve du confinement et de garder courage dans l’adversité. Aussi bas que nous tombions, nous ne pourrons pas tomber plus bas que dans tes bras.

Seigneur Dieu, viens à notre aide, viens à notre secours !

Protège-nous, guéris-nous, libère-nous. Ecoute notre cri.

Nous te prions pour notre humanité, pour les croyants comme pour les non-croyants, afin que tous, nous soyons capables de nous engager pour faire triompher la vie ! Là où nous sommes, avec ce que nous sommes.

Nous te prions pour nous, fidèles de toutes les religions, afin qu’invoquant le nom de Dieu, miséricordieux, nous soyons toujours signes de vie et d’amour !

Nous te prions pour les enfants, les jeunes et pour les générations futures, afin qu’ensemble nous bâtissions un monde plus juste, plus humain et plus fraternel. Un monde durable.

Car nous savons qu’avec toi, nous ne sommes jamais menacés de mort. Mais que nous sommes menacés de vie, menacés d’espérance. Aujourd’hui, avec toi, la mort est définitivement vaincue.

A toi soit la gloire pour les siècles sans fin.

                                                                                                                                                                                                                           Laurent Grzybowski

 

« Si la nuit surprend notre marche,
Croyons au jour,
Dieu est lumière !
La colonne de feu
Conduira nos pas
Jusqu’en terre promise.

Si les eaux nous barrent la route,
avançons -nous,
Dieu est passage !
Sur la rive opposée
Il nous tend la main
Qui arrache à la crainte.

Si la soif dessèche nos lèvres,
Rappelons-nous,
Dieu est fidèle !
Le rocher s’ouvrira,
Nous irons puiser
A la source profonde.

Si nos mains s’effraient d’être vides,
N’ayons pas peur,
Dieu est tendresse !
De son peuple au désert
Il entend le cri
Et lui donne la manne.

Si le mal nous prend dans ses pièges,
Levons les yeux,
Dieu est promesse !
Érigé sur le bois
Le serpent d’airain
Guérira nos blessures.

Notre cœur vient-il à se perdre,
Le cœur de Dieu
Garde l’alliance !
Il nous livre son Fils:
au milieu de nous,
Jésus marche vers Pâques
»

            Hymne C.f.c. (Commission francophone cistercienne)

 

De Gandhi :

« Un sourire ne coûte rien et produit beaucoup Il enrichit ceux qui le reçoivent Sans appauvrir ceux qui le donnent Il ne dure qu’un instant Mais son souvenir est parfois éternel Personne n’est assez riche pour s’en passer Personne n’est assez pauvre pour ne pas le mériter Il crée le bonheur au foyer Il est le signe sensible de l’amitié Un sourire donne du repos à l’être fatigué Rend du courage aux plus découragés Il ne peut ni s’acheter, ni se prêter, ni se voler Car c’est une chose qui n’a de valeur Qu’à partir du moment où il se donne Et si quelquefois vous rencontrez une personne Qui ne sait plus avoir le sourire Soyez généreux, donnez-lui le vôtre Car nul n’a autant besoin d’un sourire Que celui qui ne peut en donner aux autres. »

Mon bonheur

Chaque acte docile nous fait recevoir pleinement Dieu et donner pleinement Dieu dans une grande liberté d'esprit.

Alors la vie est une fête.

Chaque petite action est un événement immense où le paradis nous est donné, où nous pouvons donner le paradis.

Qu'importe ce que nous avons à faire  : un balai ou un stylo à tenir.

Parler ou se taire, raccommoder ou faire une conférence, soigner un malade ou taper à la machine.

Tout cela n'est que l'écorce de la réalité splendide, la rencontre de l'âme avec Dieu à chaque minute renouvelée, à chaque minute accrue en grâce, toujours plus belle pour son Dieu.

On sonne ? Vite allons ouvrir  ; c'est Dieu qui vient nous aimer. Un renseignement  ?... Le voici... C'est Dieu qui vient nous aimer. C'est l'heure de se mettre à table  ? Allons-y, c'est Dieu qui vient nous aimer.

Laissons-le faire.

Madeleine Delbrél

Madeleine Delbrél

 

Madeleine Delbrél

 

 

Christ Ressuscitant  


"Quand j'aurai été élevé de terre, j'attirerai à moi tous les hommes" (Jean 12,32)


La Croix du Christ, brisée, éclatée     
Comme un éclat d'obus,    
Signe d'un monde déchiré, divisé, blessé,   
Par la violence, la haine, la guerre, la mort.

Le visage du Christ tourné vers les hommes,
Une main de tendresse et d'amour,
Plongeant dans les profondeurs de la terre des douleurs,
Vient rejoindre tout homme
Jusque dans l'abîme de la souffrance et de la mort.
Un visage qui appelle, une main qui soulève et relie.
Mystère de résurrection... Élévation, exaltation
De l'homme et du monde.

Jésus, le Christ en Croix, le Ressuscité
Trait d'union entre ciel et terre,
Avec la force de l'Esprit, dans l'amour du Père
Soulève et rassemble l'humanité divisée,
Et l'introduit dans la communion trinitaire.

Mgr Marcel Herriot, Évêque de Verdun

Esprit de Paix

Esprit de paix sur notre terre,
Esprit d’amour
pour tous les hommes,
Viens, Esprit de Dieu !

Qu’il vienne l’Esprit de sagesse
Sur un monde en folie !
Qu’il nous enseigne
les secrets du Royaume
et nous serons sauvés !

Qu’il vienne l’Esprit de patience
Sur un monde accablé !
Qu’il nous apprenneà tenir dans l’épreuve
et nous serons sauvés !

Qu’il vienne l’Esprit de tendresse
Sur un monde endurci !
Qu’il nous imprègne
de son eau bienfaisante
et nous serons sauvés !

Qu’il vienne l’Esprit de silence
Sur un monde agité !
Qu’il nous prépare
à l’écoute des autres
et nous serons sauvés !

Qu’il vienne l’Esprit de jeunesse
Sur un monde vieilli !
Qu’il nous irrigue
de sève nouvelle
et nous serons sauvés !

Qu’il vienne l’Esprit de confiance
Sur un monde angoissé !
Qu’il nous dispose
à chanter notre Père
et nous serons sauvés !

Qu’il vienne l’Esprit de lumière
Sur un monde endormi !
Qu’il nous éveille
à la joie éternelle
et nous serons sauvés !

Hymne Commission francophone cistercienne

Je t'offre, mon Dieu, mon regard et mes bras. Je t'offre mes mains pour soigner la souffrance.
Je t'offre mon expérience et, quel qu'en soit le prix, je t'offre mes efforts et ma persévérance.
Donne-moi d'écouter celui qui vient me voir, celui qui me demande de le réconforter. Donne-moi d'écouter sans relâche.
Donne-moi de soigner celui qui dit : «J'ai mal», celui qui me demande encore de l'apaiser. Donne-moi de soigner sans relâche.
Donne-moi de donner mes instants à tous ceux qui demandent le soulagement. Donne-moi de me donner sans cesse.
Donne-moi de ne pas oublier que, si j'ai le pouvoir de soigner, je suis fait avant tout pour servir. Donne-moi de ne pas m'affaiblir.
Garde-moi de la peur et de l'indifférence, garde-moi de l'oubli.
Donne-moi de voir l'ami, le frère, dans la main tendue. Aide-moi à marcher avec lui.
Je t'offre, mon Dieu, ma joie pour accueillir, mon cœur pour soulager, ma force pour tenir, et ma vie pour soigner.

Publiée dans la revue Prier, n° 226, parue le 01/11/2000

 

Pour contacter l’Association Française des Pharmaciens Catholiques, cliquer ici.

 

 

Notez votre nom et votre adresse email
pour recevoir notre Newsletter.

 
 

 

CCAPDS